Une bête sur la lune

Une coproduction : Théâtre de l’Oulle/Les Comédiens Volants

Un texte profond et subtile, une œuvre pleine de tendresse, d’humour et d’émotion.

« Une histoire d’amour redoutable d’intensité »

Une histoire dans l’histoire…

Montée en 2001 au théâtre de l’Oeuvre par Irina Brook, la pièce fût récompensée par 5 Molières : meilleure pièce, meilleure adaptation, meilleure mise en scène, meilleur comédien et meilleure comédienne ! De quoi décourager un metteur en scène d ‘y revenir pour longtemps.

En plein centenaire du Génocide arménien, il y avait une évidence et une urgence à reprendre le flambeau du travail d’Irina Brook. La compagnie des comédiens Volants, sous la houlette de Laurent Rochut à la mise en scène, s’est attachée à mettre à nu la sublime humanité qui suinte de ce texte. Pour en faire un chant d’espoir mais aussi une réponse au révisionnisme turque qui dénie au peuple arménien son droit à témoigner devant l’histoire.

Résultat, une création adoubée par l’auteur, Richard Kalinoski, touché et ému lors de la première « par l’interprétation et la formidable compréhension de son écriture. »

Synopsis : Rire et émotion

Une bête sur la Lune » est une pièce aussi étonnante que son titre. L’action se situe dans les années trente à New York où un arménien, rescapé du génocide, a réussi à s’installer comme photographe. Foncièrement attaché aux traditions de son pays d’origine, il a fait venir aux Etats- Unis une jeune orpheline arménienne, choisie sur photo, pour en faire sa femme et assurer sa descendance. Double déception, iI y a erreur sur la personne et la nouvelle venue ne peut pas

avoir d’enfant ! On assistera alors à la lente et difficile constitution de ce couple apparemment bien mal assorti, Aram et Seta Tomasian, tous deux ayant en commun le lourd héritage de leurs familles massacrées. Malgré leurs douleurs respectives, un amour semble naître et ne pourra s’épanouir que par les petits pas qu’ils feront l’un vers l’autre.  Un homme et une femme aux caractères très différents qui vont tenter de s’apprivoiser, créant de ce fait des situations très cocasses.

« L’homme est rigide, attaché aux traditions, maladroit, macho, taciturne et introverti. Sa femme est prolixe, sensible, gaie et débordante de vie. Tout cela est traité avec infiniment de délicatesse et les deux comédiens sont merveilleux. « Alors, on rit, on est ému et l’on est sous le charme », salue la presse au soir de la première.

La DISTRIBUTIoN

Mise en scène : Laurent Rochut

Distribution : Lili Sagit, Pierre Audigier et André Fauquenoy

Conception vidéo et création Lumière : Brice Notin

Costumes : Liliane Tomei

Décors : Céline Balestra

le teaser

les documents à télécharger

Dossier artistique dossier de presse fiche technique Affiche HD Photos HD

BilletterieCGVMentions légalesAccèsCrédits

theatredeloulle-240

RUE DE LA PLAISANCE (de septembre à juin) et 19 PLACE CRILLON (en juillet)- 84000 Avignon Tél. 09 74 74 64 90 – contact@theatredeloulle.com

twitter googleplus flikr facebook