J'ai juré de vous émouvoir - d'amitié ou de colère, qu'importe ?

Georges Bernanos

Une bête sur la Lune

 28 mai 2016   20h30   Théâtre   13/17 €   1h30   à partir de 12 ans     2016 
Compagnie
Les comédiens volants
Réserver

UneBêteSurLaLune 40x60 blanc BASSE DEF
NE MANQUEZ PAS cette pièce ! C’est un petit chef-d’oeuvre de tendresse, d’humour et d’émotion. Ecrite par un auteur américain, Richard Kalinoski, elle a été créée en France par Irina Brook, au Théâtre de l’oeuvre, en 2001. Elle a remporté au passage les cinq Molières les plus convoités par la profession : meilleure pièce, meilleure adaptation, meilleure mise en scène, meilleur comédien et meilleure comédienne ! Qui dit mieux ?

Le théâtre de l’Oulle a marché dans les pas de cette belle histoire. En plein centenaire du Génocide arménien, il y avait une évidence et une urgence à reprendre le flambeau du travail d’Irina Brook. Humblement, la compagnie des comédiens Volants, compagnie résidente du théatre, sous la houlette de Laurent Rochut à la mise en scène, s’est attachée à mettre à nu la sublime humanité qui suinte de ce texte. Pour en faire un chant d’espoir mais aussi une réponse au révisionnisme turque qui dénie au peuple arménien son droit à témoigner devant l’histoire.

« Une bête sur la Lune » est une pièce aussi étonnante que son titre. L’action se situe dans les années trente à Milwaukee, où un Arménien, rescapé du génocide, a réussi à s’installer comme photographe. Foncièrement attaché aux traditions de son pays d’origine, il a fait venir aux Etats-
Unis une jeune orpheline arménienne, choisie sur photo, pour en faire sa femme et assurer sa descendance.
Double déception, iI y a erreur sur la personne et la nouvelle venue ne peut pas avoir d’enfant ! On assistera alors à la lente et difficile constitution de ce couple apparemment bien mal assorti. L’homme est rigide, maladroit, taciturne et introverti. Sa femme est prolixe, sensible, gaie et
débordante de vie. Tout cela est traité avec infiniment de délicatesse et les deux comédiens sont merveilleux. Alors, on rit, on est ému et l’on est sous le charme.